Film : « Paris est toujours Paris »

Pour Frederic Fappani von Lothringen, il y a dans la démarche de “Celluloïd”, une démarche originale, pragmatique répondant aux problèmes de la qualité, du patrimoine sur pellicule qui pouvait disparaître et aussi la question de la transmission, en particulier, aux générations futures à laquelle, il est très attaché et militant.

Une comédie authentique

Cette comédie a ceci de remarquable qu’elle se joue au beau milieu d’un Paris totalement authentique. ”PARIS EST TOUJOURS PARIS” est une véritable ode à la capitale française que Luciano Emmer et Henri Alekan (un des meilleurs directeurs de la photographie de l’histoire du cinéma) nous offrent avec un double regard.

Celui des touristes bien entendu, en profitant d’une balade en bus pour s’arrêter devant les plus beaux monuments, l’occasion de figer sur la pellicule un Paris à la fois familier et lointain. Celui des coulisses ensuite, en nous entraînant notamment dans les nuits parisiennes…jusqu’à découvrir de jeunes talents…dont un certain Yves Montand !

Sous l’angle de la comédie, ce regard extérieur témoigne de l’ouverture d’une nouvelle ère. Les blessures de la guerre sont en train de se refermer et le pays entre de pleins pieds dans les 30 glorieuses.

L’excitation de cette bande de supporters et leur attraction pour ce Paris en pleine ébullition sont communicatives.

Nul doute que celles et ceux qui ont connu le Paris de cette époque y trouveront leur madeleine de Proust !

La soirée Venantino Venantini…
… au Cinéma le Mac-Mahon !

Venantino Venantini est le parrain de cette restauration, mené par “Celluloid Angel”.

Le 17 Avril 2018, pour les 88 ans de Venantino Venantini s’est déroulée une petite journée bien sympathique, clôturée par la diffusion du film en cours de restauration.

Laurent Guerra et FFVL © Photos prises à Paris par Audrey Gautier 2018

Et c’est donc ainsi que FFVL s’est  retrouvé, à discuter avec le dernier des tontons flingueurs.

Laurent Gerra ami de Venantino Venantini, qui a récemment préfacé l’ouvrage ” Le dernier des tontons flingueurs “, était aussi présent.

Un court échange a été possible entre lui et Frédéric Fappani von Lothringen. Une photo du moment, a même été réalisé.

Le comédien Jean Sorel, le petit-fils du célèbre dialoguiste Stéphane Audiard et le réalisateur Robin Davis étaient aussi présents.

A l’issue de cette journée Frédéric Fappani von Lothringen a indiqué sur Twitter :

“#France : Merci à @CelluloidAngels pour cette invitation à rencontrer Venantini Venantino. J’invite évidemment à soutenir leurs initiatives, car ils permettent un réel travail sur la restauration des films et donc la transmission de ce patrimoine.”

Nous conclurons de la même manière en invitant le plus de monde possible à participer à soutenir les films en restauration via Celluloid Angels, qui grâce aux contreparties, vous permet aussi de vivre l’envers du décor et de participer à de belles aventures !

Laisser un commentaire