Film : le film « La belle marinière », enfin restauré !

L’intérêt pour une démarche du film La belle marinière

Frederic Fappani von Lothringen a souvent appelé à soutenir le patrimoine et sa transmission en particuliers dans les questions de Jeunesse.

FFVL avait aussi d’ailleurs déjà soutenu et appelé à soutenir le film Paris est toujours Paris il y a quelques temps.

Longtemps perdu, le film la belle marinière a été retrouvé en 2016. Depuis une collecte a eu lieu puis un travail de restauration a été entrepris par “Celluloïd Angel”.

Il y a pour FFVL une démarche originale, pragmatique répondant aux problèmes de la qualité, du patrimoine sur pellicule qui pouvait disparaître et à la question de la transmission, en particulier, aux générations futures.

Finalement le film est enfin disponible après ce long travail.

FFVL :

“J’ai fait partie de ces gens qui ont soutenu la redécouverte et surtout la restauration du film “La belle marinière.

La restauration a été conduite par Celluloïd Angels !

J’ ai aussi le privilège d’être au générique de fin. Un film resté 80 ans sans être vu !

Vous aussi pouvez soutenir des projets cinématographiques pour quelques euros seulement et vivre l’aventure d’une restauration !”

Le contexte général de la restauration des films

La pellicule a traversé plus d’un siècle et recueilli une grande part de la mémoire de notre culture. En premier lieu le cinéma mais aussi d’autres formes d’expression fixées sur la pellicule. Aujourd’hui ce patrimoine est en danger et la menace est double.

D’abord, la préservation de ces fonds suppose d’engager des politiques coûteuses en matière de stockage, d’analyse, de réparation, d’inventaire du matériel et de reconstitution de chaînes de droits.

Ensuite, les améliorations constantes des outils de visualisation (haute définition, bientôt UHD) exigent désormais de les restaurer numériquement, par les techniques de traitement de l’image et du son, afin de redonner aux films leur état d’origine. L’œil et l’ouïe du spectateur s’habituent à des œuvres de grande qualité technique à mesure qu’avancent les technologies. Cette course à la technologie fait exploser les coûts.
Le financement de ces opérations est un préalable et sans lui ces films disparaîtront de nos écrans.

Le film

La Belle Marinière est un film français, réalisé par Harry Lachman en 1932, d’après la pièce éponyme de Marcel Achard.

Le capitaine de la péniche “La Belle Marinière”, vient d’épouser une très jolie fille et la vie suit le cours monotone des canaux. Quand la jeune femme ne peut plus lutter contre l’amour qu’elle porte à un jeune marinier, ils s’enfuient ensemble sur une péniche qui glisse sur le canal en sens inverse.

Avec :
Jean Gabin : le capitaine de la péniche
Madeleine Renaud : Marinette, la jeune fille
Rosine Deréan : Mique, la sœur du capitaine
Pierre Blanchar : Sylvestre, le marinier
Jean Wall : Valentin
Hubert Daix : Braquet
Charles Lorrain

Le film a été un gros succès lors de sa sortie initiale en salles.

Pour découvrir le projet de restauration : https://www.celluloid-angels.com/movie/la-belle-marinière

Pour acheter le film   “La Belle marinière”, Ed. Lobster films : https://www.amazon.fr/dp/B07HGBDP4T/ref=cm_sw_r_tw_dp_U_x_uTz2BbVN72D18

Laisser un commentaire